Les Bienfaits de l’Argile : Véritable Trésor en Naturopathie

L'argile, remède naturel

L’utilisation de l’argile est ancestrale et fait partie des remèdes les plus anciens qui existent. Ses multiples vertus thérapeutiques sont effectivement reconnues depuis des millénaires. Si les Égyptiens s’en servaient pour se soigner et embaumer les morts, Hippocrate, lui, conseillait d’en mettre dans le bain pour purifier le corps. On l’employait également dans les thermes de Rome Antique. Même les animaux y recourent pour résoudre bon nombre de maux, nettoyer leur peau et tuer les parasites. Polyvalente, l’argile et ses multiples avantages en naturopathie concernent aussi bien la santé, la beauté ou encore l’alimentation. Intelligente, elle a la capacité d’agir à l’endroit précis qui nécessite un traitement. En naturopathie, elle s’avère être un véritable trésor à bien des égards. Alors, quelles sont ses propriétés et comment l’utilise-t-on ? Naturopathe à Lyon, je vous propose de découvrir maintenant tous les bienfaits de l’argile.

Qu’est-ce que l’argile ?

Commençons tout d’abord par déterminer l’origine et la composition de l’argile.

L’origine de l’argile

L’argile se forme au fil du temps au cours de l’évolution constante des couches superficielles de la croûte terrestre. En effet, les roches remontant à la surface par un phénomène de tectonique des plaques se structurent en fonction des conditions environnementales. Elles font face à divers processus naturels à la fois érosifs (eau, vagues, vents, etc.) et thermiques (changement de températures, alternance du gel et du dégel, etc.). Les altérations physiques, chimiques et biologiques qu’elles subissent les transforment alors en roches sédimentaires qui constituent les différentes argiles. Ces dernières comportent en grande partie des minéraux et des oligo-éléments (silice, silicates d’aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse). Sa coloration (verte, blanche, rose, rouge, jaune, bleue) dépend de sa proportion en oxyde de fer (limonite).

Néanmoins, ce que l’on nomme argile est en fait bien souvent un mélange de variétés de roches argileuses. De plus, sa composition n’est généralement pas pure, car on y retrouve en quantité variable du sable, du calcaire, de la dolomie, etc. Un prélèvement d’échantillon montre que la partie argileuse ne représente que 55 % de sa globalité (il s’agit pour un tiers de kaolinite, un autre d’illite et un dernier d’interstratifiés divers).

La structure de l’argile

Les roches argileuses renferment des minéraux appelés “phyllosilicates”, car ils s’organisent en feuillets (du grec ancien phýllon) et comportent majoritairement des silicates d’alumine. 

Chaque feuillet est constitué de 3 couches (2 couches de silice en surface et une couche d’alumine au centre) et est séparé par des espaces nommés “espaces interfoliaires”. En fonction de leur épaisseur, de leur composition et de leur structure, on peut déterminer de nombreuses espèces argileuses et plus précisément, un type d’argile.

Sa charge en minéraux va permettre aux particules, en milieu liquide, de ne pas s’amasser, mais plutôt de former une suspension qui va s’étaler de manière continue. Elle est alors en mesure d’adhérer et d’enduire une surface tel un gel protecteur, ainsi que de recouvrir partiellement un périmètre donné. Par conséquent, l’argile agit comme un pansement et isole les bactéries en freinant leur développement. 

Les bienfaits de l’argile et ses propriétés

Voyons maintenant quelles sont les vertus de chaque type d’argile et leurs propriétés.

Le pouvoir absorbant et adsorbant de l’argile

Les principales propriétés de l’argile sont liées à deux processus majeurs :

  • L’adsorption. C’est un phénomène actif qui fixe des atomes, des ions ou des molécules gazeuses ou liquides à la surface d’un solide. On peut le comparer à un filtre à charbon qui piège des vapeurs de friture.
  • L’absorption. Ce phénomène passif fluctue selon les types d’argile. Leur structure cristalline leur permet, comme une éponge, d’imbiber la totalité de leur volume en eau ou en gaz.

Ce n’est pas la couleur qui caractérise une famille argileuse, mais son lieu d’extraction et sa structure interne. Chacune est constituée différemment : certaines ont une composition en feuillets alors que d’autres sont fibreuses. Ces nuances ont une répercussion sur leur capacité d’adsorption et d’absorption et c’est ainsi que l’on définit plusieurs catégories. 

Parmi les espèces d’argile les plus utilisées, on en retrouve 5 :

  • kaolinite,
  • illite,
  • montmorillonite,
  • attapulgite,
  • ghassoul.

Alors que les argiles montmorillonites et kaolinites ont un fort pouvoir d’adsorption, les argiles illites et attapulgites ont, elles, une grande faculté d’absorption. Le ghassoul, quant à lui, est aussi puissant dans chacune des deux fonctions.

Les multiples propriétés de l’argile

Les propriétés de l’argile sont nombreuses et variées. Voici l’ensemble de ses qualités :

Reminéralisation : riche en silice et en minéraux essentiels tels que le fer, le magnésium, le calcium et le potassium, elle est particulièrement indiquée en cas de problèmes ligamentaires et articulaires, pour solidifier les os ou combler des carences.

Purification : ses actions absorbantes et adsorbantes lui confèrent cette aptitude à être purifiante en capturant les toxines et bactéries et en épongeant les sécrétions et le pus. Ainsi, elle a démontré son efficacité pour assainir la peau et soigner les plaies infectées ou encore pour résorber les œdèmes.  

Antisepsie et anti-inflammation : grâce à ses vertus dépuratives, elle guérit toutes sortes d’infections virales ou bactériennes. Elle calme et traite une grande quantité de lésions cutanées ou internes. 

Détoxification : à usage interne, elle capte les déchets et les amène ensuite à l’élimination intestinale. Ce procédé permet la dépuration du foie et le nettoyage de l’organisme.

Cicatrisation : elle a la capacité d’arrêter les saignements et de régénérer les tissus.

Sédation et relaxation : en application sur la nuque, elle est en mesure de réduire le stress. 

Antalgie : dans différents cas d’inflammations, de lésions ou d’ulcérations, l’argile s’utilise en interne ou en externe afin de soulager la douleur.

Décongestion : elle aide à dégonfler et à faire disparaître les hématomes. 

Désodorisation : elle capte les odeurs et les détruit.

Hémostase et reconstitution des globules : certaines familles d’argiles ont la capacité d’agir sur la coagulation sanguine et de réduire les saignements.

Vermifugation : elle élimine les parasites et participe au maintien d’une bonne flore intestinale.

Protection dermatologique : elle éloigne les insectes, protège du soleil et soigne les brûlures. 

Renforcement des défenses immunitaires : elle favorise l’évacuation des toxines et des germes pathogènes et est également énergisante et revitalisante. 

Stimulation ou absorption de la radioactivité : l’argile développerait la radioactivité d’un organisme nécessiteux. À l’inverse, elle absorberait le surplus en cas de radiations trop importantes, ce qui pourrait soulager les personnes suivant un traitement anticancéreux.

Les nombreuses couleurs de l’argile et leurs bénéfices

L’argile verte possède de nombreuses vertus qui rendent son usage très polyvalent. Préconisée pour les peaux et cheveux normaux et gras, elle purifie et régule les excès de sébum. Reminéralisante et revitalisante, elle régénère les zones fragilisées.

L’argile blanche (ou kaolin) s’emploie pour les peaux et cheveux secs et sensibilisés. Contenant une grande proportion de silice, elle reminéralise et chasse les toxines. 

L’argile rouge convient aux peaux normales, sèches et/ou fragiles. Sa coloration est due à sa forte teneur en oxydes de fer. Chargée en oligo-éléments, elle permet de rééquilibrer et de redonner de la luminosité à la peau. En outre, elle favorise une bonne circulation sanguine. 

L’argile jaune est indiquée pour les peaux normales et celles à la fois grasses et très sensibles. En masque capillaire, les cheveux normaux et fragiles profiteront de tous ses bienfaits. L’ensemble de ses minéraux lui confère des propriétés stimulantes, tonifiantes et régénérantes pour les cellules. Par ailleurs, on l’utilise pour atténuer les douleurs. 

L’argile rose, elle aussi très riche en oligo-éléments, possède des fonctions adoucissantes et booste l’éclat des peaux délicates et réactives sujettes aux rougeurs.

L’argile bleue supprime les impuretés, oxygène et illumine le teint.

Le rhassoul, d’origine orientale, est une poudre que l’on mélange à de l’eau pour obtenir une pâte. Elle s’applique alors sur les cheveux ou le visage et permet un nettoyage en douceur.

L’utilisation de l’argile en naturopathie

Je vous propose maintenant de découvrir quels sont les intérêts de l’argile et son utilité en naturopathie.

Les bénéfices des cures d’argile

Les cures d’argile présentent des atouts considérables et s’intègrent facilement aux divers champs d’action du naturopathe :

  • Élimination des toxines, des déchets et action antipoison. L’organisme est nettoyé et retrouve sa vitalité. Le système immunitaire est renforcé. D’autre part, elles favorisent la diminution de l’inflammation d’une zone ciblée.
  • Effet reminéralisant et comblement des carences grâce à leur contenance en minéraux essentiels et oligo-éléments. Une cure, accompagnée d’une bonne alimentation, redonne énergie et dynamisme.

Son utilisation de manière générale

L’argile peut être volontiers introduite dans le traitement des pathologies suivantes : 

  • les troubles digestifs,
  • certaines maladies chroniques comme l’épilepsie,
  • les troubles de l’humeur et du sommeil,
  • la fatigue,
  • les infections urinaires,
  • les maladies de peau,
  • les rhumatismes,
  • les intoxications et empoisonnements.

Son utilité pour les sportifs

Les cataplasmes d’argile sont recommandés pour leur action anti-inflammatoire et antalgique. 

Pour les coureurs, ils servent à réparer les tissus, os, ligaments, etc., et soigner toutes sortes de blessures comme les entorses, tendinites ou autres. Leur but est de réduire les hématomes et de contribuer à une bonne circulation sanguine.

Ils sont tout aussi utiles dans un processus de récupération et pour soulager les courbatures après un entraînement difficile ou une longue promenade.

Ils sont par ailleurs indiqués pour prendre soin des pieds et se délasser avant une compétition ou une course.

Ses atouts pour les bébés et les enfants

Les bébés et les enfants peuvent eux aussi profiter des bienfaits de l’argile:

  • Pour certaines infections de la peau comme la varicelle ou en cas de rougeurs, l’argile verte apaise et aseptise.
  • L’argile blanche, de composition naturelle, est parfaite pour pratiquer les soins du cordon ombilical.
  • Enfin, lorsque les fesses de bébé sont irritées, l’argile blanche est à appliquer sur une peau sèche et s’utilise comme du talc 

La préparation de l’argile et quelques recommandations

Quelle que soit son utilisation, il est indispensable de choisir une argile 100 % naturelle et qui a été séchée au soleil.

Deux formes existent : 

  • Pour un usage externe, procurez-vous une argile concassée non purifiée. 
  • En usage interne, prenez une argile ultra-ventilée ou surfine.

Néanmoins, je vous rappelle qu’il est absolument nécessaire de toujours demander l’avis d’un médecin.

L’argile en usage externe

L’utilisation de cataplasmes s’adresse aux personnes victimes de douleurs musculaires, de brûlures ou souhaitant revitaliser un de leurs organes. 

Je vous conseille d’adapter la chaleur de la préparation en fonction de vos besoins. Par exemple, préférez un cataplasme froid pour traiter une zone enflammée et au contraire, chaud pour une revitalisation du foie, du rein, etc. Pour ce faire, réchauffez-le au soleil, ou à défaut au bain-marie en faisant en sorte qu’il ne cuise pas et ne s’assèche pas. Il ne faut surtout pas se servir du micro-ondes ou de toute autre source directe de chaleur.

Le mode d’emploi en usage externe

  1. Placez de l’argile concassée dans un récipient en verre, en bois ou en porcelaine (proscrivez le métal et le plastique).
  2. Versez doucement de l’eau de source jusqu’à la surface de l’argile (l’eau du robinet est à éviter, car les déchets et toxines qu’elle contient la rendraient moins efficace). Pour conserver sa structure intacte et profiter pleinement de toutes ses propriétés, ne mixez pas avec une cuillère. Vous pouvez toutefois aider au mélange en tapotant légèrement le récipient.
  3. Laissez l’argile absorber le liquide pendant 1 heure. Vous devez obtenir une pâte épaisse, mais pas trop sèche et qui ne coule pas.
  4. Étalez la pâte en une couche de 2 cm sur la surface à traiter et ses contours. Recouvrez-la d’un tissu en fibre végétale comme du coton ou du lin afin de garantir un bon taux d’humidité. Vous pouvez garder le cataplasme pendant 1 heure minimum et idéalement, 1 nuit complète.

Quelques recommandations pour l’usage externe

  • Lorsque votre pâte est prête, vous pouvez la conserver au réfrigérateur après avoir recouvert l’argile d’environ 1 cm d’eau de source.
  • La préparation est à usage unique. Vous devez la jeter après emploi car elle contient alors toutes les toxines qu’elle a absorbées.
  • Il est important de ne pas appliquer deux cataplasmes sur deux organes différents au même moment. D’une part, votre organisme risque d’être surmené et d’autre part, cela offre de meilleurs résultats.
  • Pensez à adapter le temps de pose en fonction de votre situation. 

Par exemple, en cas de brûlure, il conviendra de changer régulièrement le cataplasme qui va rapidement chauffer, et de remettre de la pâte froide dès que nécessaire. 

En principe, 30 minutes suffisent pour les douleurs musculaires.

Pour une meilleure absorption sur des plaies infectées comme un abcès, veillez à renouveler le soin toutes les 15 minutes.

L’argile en usage interne

Une cure dure 21 jours et l’argile sélectionnée dépend de l’objectif. Dans le cadre d’un soin du système digestif, préférez l’argile verte en cas de ballonnements, par exemple, et l’argile blanche pour soulager et traiter des inflammations.

Le mode d’emploi en usage interne

L’argile se prépare entre 12 à 24 heures avant consommation, de préférence la veille au soir pour pouvoir prendre votre boisson le lendemain matin à jeun.

  1. Remplissez un verre ou une tasse en porcelaine d’eau de source. Versez-y 1 cuillère à café d’argile en poudre ultra-ventilée ou surfine (pas de cuillère en métal ni en plastique, seulement en bois, en verre, en porcelaine ou en terre).
  2. Vous ne devez pas mélanger. L’argile se répand naturellement dans le fond du verre.
  3. Laissez reposer toute la nuit ou pendant minimum 12 heures. Buvez la préparation le matin à jeun en espaçant le plus possible votre premier repas de la journée. 

Quelques recommandations pour l’usage interne

  • Si vous êtes débutants ou que vous êtes sujets à la constipation, voici la marche à suivre : 
  • boire uniquement l’eau de surface en semaine 1,
  • tourner une fois avec une cuillère puis boire le lait d’argile en semaine 2,
  • ingérer le tout après avoir bien mélanger en semaine 3.
  • Vous devez attendre au moins 7 jours avant de commencer une nouvelle cure.
  • En parallèle, il peut être intéressant de mettre en place un jeûne intermittent.
  • La quantité d’argile s’adapte suivant votre âge, votre poids et les effets ressentis. 

Chez l’enfant, des démangeaisons anales ou nasales ainsi que de l’énervement surviennent parfois lorsque la cure fonctionne bien.  

De manière globale, il arrive que la détoxification de l’organisme provoque des odeurs corporelles plus fortes et accentue l’abondance des menstruations.

  • Pensez à boire beaucoup d’eau et assurez-vous d’aller à la selle tous les jours. Le cas échéant, aidez-vous en prenant 1 à 3 cuillères à café de psyllium diluées dans un verre d’eau (la dose est à augmenter progressivement), l’après-midi en dehors des repas. 

Les réactions possibles suite à la consommation d’argile et contre-indications

Lorsque l’argile fait effet, quelques réactions telles que maux de tête, courbatures, sensation de fatigue, rougeurs, etc. peuvent apparaître. Elles s’estompent avec le temps. Cependant, si vous avez du mal à les supporter, vous pouvez diminuer la quantité d’argile à 1 demi-cuillère à café et vous référer à la méthode pour débutant (semaine 2) indiquée plus haut. Une fois que les symptômes ont disparu, poursuivez votre cure normalement.

L’argile ne doit pas être ingérée simultanément avec d’autres médicaments, quels qu’ils soient (y compris les pilules contraceptives). Il vous faudra espacer les deux prises de 2 à 3 heures, et jusqu’à 4 heures en cas de traitement antibiotique de la famille des quinolones.

Si vous avez des cachets à prendre le matin à jeun comme ceux pour la thyroïde, programmez votre cure le soir en attendant au minimum 2 heures après votre repas.

La consommation d’argile est contre-indiquée dans les cas suivants:

  • les patients souffrant d’hypertension sévère,
  • les sujets à la constipation chronique,
  • les personnes enclines aux occlusions intestinales,
  • les femmes enceintes et allaitantes,
  • les utilisateurs d’huile de ricin ou de paraffine. 

Vous l’aurez compris, les bienfaits de l’argile sont incroyables et en font un remède presque magique ! Ses attributs variés demeurent indispensables au naturopathe qui a à cœur de mettre à votre disposition des moyens efficaces et naturels. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la naturopathie, je vous invite à visiter mon blog riche de nombreuses informations. Pour des renseignements supplémentaires concernant mes prestations, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous. Je serais ravie de pouvoir vous accompagner et vous conseiller des solutions adaptées à votre situation. Nous pouvons nous rencontrer soit par le biais d’une consultation en ligne en visioconférence, soit dans mon cabinet. Celui-ci est situé non loin du Parc de la Tête d’Or dans le 6ème arrondissement de Lyon près de Villeurbanne, dans le Rhône. 

Sophie Rodriguez, Naturopathe à Lyon

La santé est le bien le plus précieux que nous ayons. Je me consacre à ma passion qui est de vous guider pour atteindre ou conserver la pleine santé par des techniques de prévention de santé naturelles.

8 janvier 2022

Vous aimerez aussi…

Savoir Dire Non: Comment Faire?

Savoir Dire Non: Comment Faire?

Il est parfois difficile de savoir dire “non” pour rester conforme à ses valeurs et être en accord avec ses choix....

Prévoir une Grossesse à Lyon

Prévoir une Grossesse à Lyon

Vous êtes Lyonnaise et vous ne savez pas comment faire pour prévoir une grossesse de manière naturelle? Vous envisagez...

Pin It on Pinterest

Share This