SOPK et Fertilité | Solutions Naturelles

Sopk et grossesse pas incompatible

Le SOPK – Syndrome des Ovaires Polykystiques – est une des 1res causes de consultation médicale pour les femmes qui ne parviennent pas à tomber enceinte. En effet, SOPK et fertilité ne semblent pas faire bon ménage ! Cette maladie touche 1 femme sur 10 en âge d’avoir des enfants. C’est une source d’inquiétude pour les couples désireux de devenir parents. Mais de quoi s’agit-il au juste ? LE SOPK est un dérèglement hormonal qui provoque une production trop importante d’ hormones masculines – les androgènes – dans l’ organisme.

Les conséquences sont multiples, sur le plan biologique et métabolique.

Les symptômes du SOPK impactent la vie des personnes au quotidien. Pour l’instant, il n’existe pas de traitement médicamenteux permettant de guérir de ce syndrome.

Vous vous demandez certainement si vous pouvez agir et augmenter vos chances de débuter une grossesse ? Des solutions naturelles existent ! Un accompagnement (personnalisé) en Naturopathie peut vous aider à mettre en place une routine quotidienne pour traiter durablement les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques et améliorer votre fertilité !

Le syndrome des ovaires polykystiques : cause de difficultés pour tomber enceinte

Le syndrome des ovaires polykystiques, c’est quoi ?

Les ovaires sont 2 organes de la reproduction féminine, en forme d’amande, situés de chaque côté de l’utérus. Lors du cycle menstruel, l’un d’eux permet le développement d’un follicule. Arrivé à maturité, il produit un ovule qui pourra être fécondé par un spermatozoïde. Une grossesse sera alors possible.

La femme atteinte du SOPK va très souvent être confrontée à des troubles de l’ovulation.

Contrairement à ce que l’on peut penser, le syndrome ne se manifeste pas par une profusion de kystes. En réalité, il s’agit de follicules qui ne terminent pas leur développement et s’accumulent dans l’ovaire. Celui-ci peut ainsi augmenter de volume et devenir douloureux.

Quelles sont les origines et les causes des ovaires multikystiques ?

D’après l’actualité de la recherche scientifique, les origines de ce trouble sont probablement multifactorielles :

  • une hérédité fille/mère constatée dans plus de 70% des cas ;
  • d’après une étude récente, des modifications – peut-être transmises – de l’activité de certains gènes, sans irréversibilité ;
  • l’environnement, avec le rôle joué par les perturbateurs endocriniens ;
  • l’hygiène de vie (alimentation, sédentarité, pollution, etc.)

Le SOPK est d’abord provoqué par un déséquilibre hormonal, qui prend sa source dans les ovaires et le cerveau. On répertorie 4 types de SOPK, liés aux causes principales suivantes :

  1. La résistance des cellules de l’organisme à l’insuline dont la fonction est de faire baisser le taux de sucre dans le sang ; l’ hyperinsulinisme qui en résulte, entraîne à son tour une production trop importante de testostérone dans le sang par les ovaires.
  2. une inflammation chronique, qui génère également une surproduction de testostérone ;
  3. un dérèglement hormonal dû à l’arrêt de la pilule ;
  4. un dysfonctionnement des glandes surrénales, qui provoquent un excès de cortisol et une production excessive d’hormones androgènes.

Les conséquences du SOPK sur la fertilité des femmes

Le lien entre SOPK et fertilité est maintenant plus évident. La surproduction d’hormones masculines dans l’organisme de la femme – l’hyperandrogénie – dérègle ses cycles menstruels. Ils deviennent longs, irréguliers et/ou anovulatoires. Les chances de conception et de grossesse sont ainsi compromises. L’hyperinsulinisme, autre symptôme du syndrome des ovaires polykystiques, affecte également les possibilités de tomber enceinte.
Le SOPK peut être associé à des facteurs aggravants et concomitants, comme le diabète de type II, un IMC élevé, le surpoids et les risques accrus de maladies cardiovasculaires.
C’est un cercle vicieux qui s’installe et devient source d’émotions négatives et d’anxiété.

Une infertilité accrue par le stress lié au SOPK

Si vous souffrez d’un SOPK et voyez votre désir d’enfant contrarié, il est normal que vous soyez anxieuse ! Le dysfonctionnement hormonal agit sur le cerveau, qui réagit à son tour en dérégulant la résistance naturelle au stress. Or, le stress a des effets néfastes sur la santé.
Il accentue l’irrégularité et la longueur des cycles menstruels, donc il accroît l’infertilité. S’il n’est pas pris en charge, il peut mener à une dépression.

SOPK et problèmes de fertilité : un diagnostic médical avant tout

Les symptômes du SOPK : quand consulter ?

Vous pensez avoir les symptômes d’un syndrome des ovaires polykystiques, mais vous n’êtes pas sûre ? Un bilan médical est nécessaire pour le confirmer.
D’après la classification de Rotterdam, 2 critères sur les 3 suivants suffisent pour diagnostiquer le SOPK :

  1. des cycles menstruels irréguliers, longs ou anovulatoires (aménorrhée);
  2. des ovaires polykystiques visibles à l’échographie, répondant à des caractéristiques précises (nombre et taille);
  3. un taux élevé d’hormones androgènes dans le sang.

Les analyses médicales indispensables

Votre médecin ou votre gynécologue peuvent vous prescrire les analyses médicales nécessaires pour poser le diagnostic du syndrome des ovaires polykystiques.

  • Le bilan sanguin hormonal comporte le dosage des hormones fabriquées par l’hypophyse dans le cerveau, la FSH et la LH. Ce sont elles qui contrôlent la production hormonale des ovaires et le cycle menstruel. Le dosage des androgènes doit également être réalisé.
  • Un bilan sanguin métabolique vérifie le dosage de la glycémie, de l’insuline, du cholestérol et de la triglycéride.
  • Un(e) gynécologue spécialisé(e) devra pratiquer une échographie abdomino-pelvienne. Afin de vérifier le nombre et la taille des follicules dans les ovaires.

Mon approche fonctionnelle du SOPK

Je suis nutrithérapeute. Je me sers de l’approche fonctionnelle pour déterminer les causes réelles de la problématique afin de pouvoir agir à ce niveau et ne pas faire que gommer les manifestions physiques. Cela permet de gagner un temps considérable et éviter de tâtonner avec ce que vous pouvez lire sur les réseaux sociaux ou sur internet. En effet, chaque SOPK est bien particulier, ma formation me permet de décoder votre problématique spécifique. Mon rôle en tant que naturopathe spécialisée en fertilité est d’interpréter de manière très pragmatique ce qui fera la différence spécifiquement sur votre SOPK.
Je fais souvent appel à des tests fonctionnels pour trouver les causes profondes de votre problématique de santé. En effet, si l’entretien approfondie est très important pour connaître votre hygiène de vie, vos habitudes alimentaires, les tests permettent de connaître les dessous du problème. Ainsi ces tests mettent en lumière des déficits, carences, de l’inflammation, des déséquilibres du microbiote, des déséquilibres hormonaux, etc..

Le traitement médical des symptômes du SOPK : indispensable mais insuffisant

La médecine traditionnelle propose des traitements pour prendre en charge les symptômes et l’infertilité liée au SOPK.

  • le clomifène, un médicament qui stimule l’ovulation ;
  • la metformine, une molécule qui permet de lutter contre l’hyperinsulinisme ;
  • un accompagnement psychologique en cas de trouble anxieux et/ou de dépression.

Si les résultats sont insuffisants, il est souvent nécessaire d’y associer des solutions naturelles qui vont soulager efficacement vos symptômes et augmenter vos chances de conception.

Syndrome des ovaires multikystiques  et désir de grossesse : méthodes naturelles à appliquer au quotidien

Avoir une alimentation saine au quotidien : les bienfaits sur la fertilité

Manger sainement, de manière équilibrée et spécifique améliore nettement le métabolisme glucidique et la résistance à l’insuline qui en découle. Il est donc conseillé de mettre en place un plan alimentaire à indice glycémique bas, sur une durée de 3 à 6 mois qui précède la conception. Il permet également de perdre du poids, notamment en cas de surcharge pondérale, ce qui a des effets bénéfiques sur les symptômes du SOPK. Consommer des aliments à base d’oméga-3, comme les petits poissons gras, favorise la régularité des cycles et la qualité de l’ovulation de manière naturelle. De nombreux autres axes sont à travailler via l’alimentation afin de réguler le SOPK, mais pour cela il faut être accompagner de manière spécifique.

Bien dormir pour réduire le stress

L’excès de stress est un facteur qui déséquilibre les fonctions du corps et aggrave le dérèglement hormonal. Il provoque des troubles du sommeil, ce qui accentue les symptômes du SOPK. Avoir des nuits réparatrices https://cabinet-naturopathe-lyon.fr/arreter-de-ruminer-la-nuit-l-6-solutions-naturelles/ est primordial pour réduire durablement l’anxiété. Cela passe par la mise en place de routines quotidiennes : éviter les excitants comme la nicotine et la caféine, qui ont des effets néfastes sur la santé, pratiquer une activité physique régulière. Bien dormir permet de lutter contre la fatigue chronique et réduit l’apnée du sommeil. Cela contribue à l’amélioration naturelle de la fertilité.

Apprendre à composer avec ses émotions

Limiter l’anxiété n’est pas toujours facile au quotidien. Les exigences de la vie sociale et professionnelle règlent souvent notre emploi du temps. Les symptômes du SOPK et la grossesse qui se fait attendre peuvent accentuer le sentiment d’être envahi par des émotions négatives. Pourtant, des solutions naturelles existent, telles que le yoga, la pratique de la relaxation, la cohérence cardiaque. Ces techniques apprennent à accueillir toutes les émotions avec bienveillance. Elles sont bénéfiques sur le long terme, non seulement pour améliorer la fertilité, mais également à toutes les étapes du projet d’enfant : du 1er trimestre de grossesse à la naissance du bébé. Soutenir les glandes surrénales est indispensable pour réguler le SOPK en naturopathie.

SOPK et fertilité : un accompagnement précieux en Naturopathie à Lyon 6

Vous en doutiez peut-être au début de cet article, mais SOPK et fertilité peuvent trouver un terrain d’entente avec l’aide d’une approche fonctionnelle, mais naturelle. La Naturopathie offre un accompagnement précieux aux femmes et aux couples désireux de fonder ou d’agrandir leur famille.

Naturopathie : un accompagnement à la conception et à la grossesse

Spécialisée en périnatalité, je prends en charge la personne dans sa globalité. Mon objectif est de l’aider à retrouver une santé naturelle, afin de favoriser les possibilités de grossesse. Les symptômes du SOPK ne se limitent pas à la période de conception. C’est pourquoi l’accompagnement peut se poursuivre jusqu’aux périodes de l’accouchement, du post-partum et de l’allaitement.

Une nutrition adaptée pour favoriser l’ovulation et la fertilité

Il est très important d’avoir une nutrition adaptée pour augmenter les chances de tomber enceinte. Voici quelques nutriments à privilégier.
Une supplémentation en vitamine D fait baisser le taux de testostérone dans le sang et favorise la régularité du cycle menstruel.
La vitamine E et le co10 – un antioxydant naturel – améliorent le bilan sanguin lipidique et glycémique chez les femmes atteintes de SOPK.
L’ inositol – présent dans la plupart des aliments – est une molécule médicalement recommandée pour améliorer la sensibilité à l’insuline. Il améliore le fonctionnement de l’ovaire, et donc les chances de grossesse.

Formée en nutrition et en micro-nutrition, je vous propose un accompagnement sur-mesure, afin de vous aider à concrétiser votre projet de grossesse.

Les bienfaits de la phytothérapie

Certaines plantes ont des vertus qui peuvent considérablement améliorer la fertilité. Les extraits de gattilier, de palmier nain ou d’ortie racine peuvent agir favorablement sur l’équilibre hormonal. Toutefois, cette thérapie naturelle doit impérativement être adaptée à chacun. Leurs principes actifs ont des effets différents selon les personnes.

La pratique de la méditation proposée par votre naturopathe à Lyon 6

La pratique de la méditation peut vous aider durablement à gérer votre stress et mieux vivre avec vos émotions. Associée à la relaxation, cette technique contribue sensiblement à réduire les symptômes du SOPK. Ainsi, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réaliser votre projet de grossesse.
Vous pourrez découvrir d’autres approches naturelles adaptées à vos besoins, dans mon cabinet de naturopathe à Lyon 6.

La naturopathie peut améliorer les symptômes du SOPK et augmenter les chances de grossesse, grâce à une prise en charge globale et individualisée. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre rendez-vous. Je vous propose des consultations dans mon cabinet de naturopathie à Lyon. Les consultations en ligne sont également possibles.

Sophie Rodriguez, Naturopathe à Lyon

La santé est le bien le plus précieux que nous ayons. Je me consacre à ma passion qui est de vous guider pour atteindre ou conserver la pleine santé par des techniques de prévention de santé naturelles.

2 janvier 2022

Vous aimerez aussi…

Savoir Dire Non: Comment Faire?

Savoir Dire Non: Comment Faire?

Il est parfois difficile de savoir dire “non” pour rester conforme à ses valeurs et être en accord avec ses choix....

Prévoir une Grossesse à Lyon

Prévoir une Grossesse à Lyon

Vous êtes Lyonnaise et vous ne savez pas comment faire pour prévoir une grossesse de manière naturelle? Vous envisagez...

Pin It on Pinterest

Share This