Contrôler sa Fertilité Naturellement avec sa Glaire Cervicale

Se servir de sa glaire cervicale pour gérer sa fertilité

Se servir de sa glaire cervicale pour gérer sa fertilité

La glaire cervicale, ça vous dit quelque chose ? Vous en avez déjà entendu parler mais vous ne savez pas vraiment ce que c’est et à quoi elle sert ? Pourtant, elle pourrait devenir un précieux allié. Si vous avez envie d’un bébé et que vous faites face à des problèmes de fertilité, ou que vous avez tout simplement du mal à détecter votre ovulation, vous ne pourrez plus l’ignorer. La glaire cervicale est un signe de fertilité que vous aurez aussi la possibilité d’observer pour gérer votre contraception au naturel ! Avec un accompagnement personnalisé en naturopathie, vous saurez enfin contrôler votre fertilité naturellement grâce à votre glaire cervicale. Découvrez ce trésor bien gardé par votre corps et apprenez à le décrypter.

Comment la glaire cervicale peut-elle être un indicateur de fertilité ?

Qu’est-ce que la glaire cervicale ?

La glaire cervicale est une sécrétion du col de l’utérus (aussi appelé cervix, qui a donné son nom à cette glaire) que vous avez sans doute déjà observée. Mais oui, vous savez, ces sécrétions vaginales que vous remarquez certains jours dans votre culotte ou sur le papier toilette ? Il s’agit justement de la glaire cervicale. Avant de découvrir comment contrôler votre fertilité naturellement grâce à votre glaire cervicale, il faut d’abord comprendre d’où elle vient et son utilité. 

Lorsque votre cycle menstruel débute, le premier jour de vos règles, votre corps se met en ordre de marche jusqu’à atteindre l’ovulation, dans le but que l’ovule libéré soit fécondé par un spermatozoïde. À chaque nouveau cycle, votre corps provoque une montée progressive d’œstrogènes. C’est sous l’effet de ces hormones féminines que la glaire cervicale est alors produite.

Son rôle est d’aider et d’accompagner les spermatozoïdes à atteindre l’ovule fabriqué par l’un de vos ovaires. La plupart du temps, ils n’atteignent pas leur but, car le pH du vagin est trop acide pour qu’ils survivent dans cet environnement. C’est tout simplement pour cette raison qu’une femme n’est fertile que quelques jours par mois (en moyenne, moins d’une semaine). En effet, la glaire cervicale a quant à elle un pH alcalin, c’est-à-dire neutre, qui permet aux spermatozoïdes de rester en vie plusieurs jours dans le col de l’utérus. Sa fonction est donc primordiale, car c’est bien elle qui permet la fécondation de votre ovule (qui ne vit que 24 h au maximum !) par un spermatozoïde.

Observation de la glaire cervicale et de son évolution au cours du cycle

Au cours du cycle, la glaire cervicale change progressivement d’aspect. Sa couleur et sa texture, notamment, évoluent selon la période où vous vous trouvez. Vous pourrez observer ce changement au fil des jours, en passant d’un ressenti sec à humide voire mouillé. 

Lors des périodes infertiles, c’est-à-dire pendant et après les règles, elle n’est pas ou peu présente. Dans ce cas, elle est épaisse et collante, et sert de barrière contre les spermatozoïdes. Vous aurez alors un ressenti sec, avec parfois des pertes pâteuses dans vos sous-vêtements : c’est tout à fait normal.

Lorsque cette phase fertile débute, l’aspect de votre glaire cervicale va changer. Vous remarquerez qu’elle devient d’abord grumeleuse et qu’elle prend des teintes jaunâtres, puis qu’elle se fait plus crémeuse, comme du yaourt. Vous aurez une sensation d’humidité, voire de mouillé, au fil des jours. Notez que si votre cycle menstruel est court, il se peut que votre période fertile commence dès la fin de vos règles. C’est pour cela que l’on dit qu’il est possible de tomber enceinte à ce moment-là. L’observation de votre glaire cervicale est alors d’autant plus précieuse pour détecter le début de votre période fertile.

À l’approche de l’ovulation et lorsqu’elle se produit, la glaire cervicale devient plus aqueuse, transparente et étirable, comme du blanc d’œuf. Cette fois, vous vous sentirez probablement très lubrifiée.

En fin de cycle, avant que surviennent à nouveau vos menstruations, vous vous sentirez à nouveau plus sèche, avec de faibles sécrétions de votre col de l’utérus. Ces pertes sont aussi appelées corps jaune et témoignent que l’ovulation a bien eu lieu. Votre cycle est alors bouclé, et votre corps se prépare à en démarrer un autre.

Si vous souffrez de troubles du cycle menstruel comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), sachez que vous pourrez malgré tout observer l’évolution de votre glaire cervicale. Quelles que soient les spécificités de votre cycle, elle sera un précieux allié comme indicateur de votre fertilité. Pour vous aider, vous pouvez vous tourner vers l’accompagnement par un professionnel. Une consultation en naturopathie pourrait notamment vous donner quelques clés si vous souhaitez concevoir un bébé.

Comment contrôler sa fertilité naturellement avec sa glaire cervicale ?

La symptothermie pour concevoir un enfant

En phase de préconception, on sait qu’il faut prendre soin de sa santé pour mettre toutes les chances de son côté. On parle souvent d’adopter une alimentation saine et de faire le plein de minéraux (en consommant de l’eau de Quinton, par exemple). Là aussi, un naturopathe spécialisé en fertilité et périnatalité pourra vous accompagner dans votre parcours de conception puis tout au long de votre grossesse au naturel. La symptothermie est une excellente approche pour comprendre le fonctionnement de votre corps de femme et de future maman si vous avez envie d’un bébé. Elle s’utilise après votre accouchement, en post-partum, et même pendant votre allaitement (attention à être formée au préalable).

Cette méthode d’observation de la fertilité est basée sur l’aspect de la glaire cervicale tout au long du cycle et sur la température du corps au réveil. En effet, une fois que l’ovulation a eu lieu, la température du corps augmente de 0,3 à 0,5 degrés (grâce à un thermomètre à double décimale, vous repérerez facilement ce moment). Lorsque vous observez votre glaire fertile durant votre cycle puis que vous constatez cette hausse de température quelques jours plus tard : votre fenêtre de fertilité sera fermée. 

Vous aurez sans doute besoin de vous faire accompagner par un professionnel formé à la symptothermie pour démarrer sereinement. Vous aurez ainsi les outils nécessaires pour gérer votre fertilité de manière naturelle et peut-être vous aider dans votre parcours de PMA, après une grossesse extra-utérine ou simplement dans votre désir d’enfant.

La symptothermie comme méthode de contraception naturelle

En attendant bébé, si vous êtes déjà mère ou que vous ne souhaitez pas le devenir, vous vous demandez peut-être quel contraceptif naturel choisir pour prendre soin de votre santé. La symptothermie est une alternative sûre et efficace à la contraception hormonale (pilule, anneau vaginal, implant et bien d’autres) ou mécanique (préservatif, stérilet au cuivre ou diaphragme). Grâce à l’observation de votre glaire cervicale et à votre prise de température, vous serez en mesure de détecter les périodes fertiles et infertiles de votre cycle menstruel. Vous pourrez ainsi pratiquer la symptothermie comme moyen de contraception de manière fiable et naturelle.

En pratique, lors de la phase fertile de votre cycle (qui dure en moyenne moins d’une semaine, rappelez-vous), vous devrez utiliser une méthode de contraception barrière de votre choix (comme le préservatif masculin ou féminin, entre autres), ou vous abstenir de rapport avec pénétration vaginale. Lorsque la phase d’infertilité certaine débute, vous reprenez une activité sexuelle sans aucun contraceptif. Tout risque de grossesse est écarté. La règle symptothermique prévoit de compter trois jours supplémentaires lors du calcul pour vous assurer d’avoir atteint cette période infertile certaine.

La symptothermie est reconnue comme méthode contraceptive par l’OMS. Son indice de fiabilité est équivalent à celui de la pilule lorsqu’elle est pratiquée de manière efficiente. Lors d’une utilisation habituelle, le taux de fiabilité de la symptothermie est même supérieur à celui de la pilule. Le double contrôle (glaire cervicale et température) fait également de cette méthode la plus fiable parmi d’autres existantes, uniquement basées sur la prise de température. 

Bien que le risque zéro n’existe pas en matière de contraception, vous pouvez donc avoir confiance en la symptothermie. Dans un but contraceptif, vous aurez d’autant plus besoin de vous faire soutenir par une personne formée à cette pratique. Mais une fois toutes les connaissances nécessaires en main, vous pourrez voler de vos propres ailes et gérer votre fertilité de manière naturelle et autonome !

Votre naturopathe à Lyon

Vous savez à présent comment votre glaire cervicale peut vous aider à contrôler votre fertilité naturellement. Que vous souhaitiez tomber enceinte ou apprendre à gérer votre fertilité ou celle de votre couple après la naissance de votre enfant, n’hésitez pas à vous faire guider par un professionnel spécialisé.

Naturopathe à Lyon, spécialisée en fertilité, grossesse, endométriose et en accompagnement du SOPK, je vous accueille sur rendez-vous dans mon cabinet situé à Lyon 6. Je vous propose également des consultations en ligne pour des conseils adaptés pour prendre soin de votre santé au naturel, dans le respect de vos choix. N’hésitez pas également à vous inscrire à ma newsletter afin de prendre en main votre santé avec la naturopathie.

Sophie Rodriguez, Naturopathe à Lyon

La santé est le bien le plus précieux que nous ayons. Je me consacre à ma passion qui est de vous guider pour atteindre ou conserver la pleine santé par des techniques de prévention de santé naturelles.

5 mars 2022

Vous aimerez aussi…

Pin It on Pinterest

Share This