Les Effets Négatifs du Stress sur la Santé

Les conséquences du stress sur le système immunitaire

Ressentez-vous un stress fréquent ? Avez-vous la sensation que cet état a des effets sur votre santé ? Les imprévus bouleversent notre routine, ce qui cause une montée d’adrénaline. C’est un stress à court terme pour lequel notre corps sait se préparer. Des angoisses accumulées depuis longtemps et non traitées provoquent un stress à long terme. Ses conséquences peuvent être plus graves sur votre santé et votre système immunitaire : insomnies, troubles alimentaires, prise de poids, vieillissement prématuré, dépression, burn-out, etc. Les tensions que vous éprouvez engendrent beaucoup de pathologies rencontrées lors de consultations en naturopathie. Découvrez dans la suite de cet article comment reconnaître les effets du stress sur votre santé et sur votre système immunitaire.

Qu’est-ce que le stress ?

Pour comprendre les impacts du stress sur notre santé, il est nécessaire de savoir en quoi consiste ce phénomène. Je décrypte pour vous la façon dont il interagit avec notre corps.

Le stress est une réaction naturelle de notre corps

Face à un imprévu ou à un choc, notre corps est conçu pour réagir. C’est la sensation de stress qui nous protège contre une agression. Il fonctionne comme une alarme qui envoie un signal à notre corps quand un danger survient. Son but ? Nous permettre de nous défendre. Comment se manifeste-t-il ? Par le biais d’émotions fortes, comme l’anxiété. C’est de cette façon que nous comprenons quand quelque chose ne va pas. Le stress a donc des conséquences physiques sur l’organisme. 

Le stress positif et le stress négatif

On appelle « stress positif » cette réaction corporelle de courte durée. Elle permet de se prémunir d’une tension ou d’un choc. Elle n’est pas néfaste pour notre système immunitaire et fait partie des éléments essentiels à son bon fonctionnement.

On parle de « stress négatif » lorsque l’état d’urgence dure et devient chronique. Notre corps n’est pas constitué pour supporter cette réaction intense. C’est dans ce cas-là que des effets graves peuvent atteindre notre système immunitaire et notre santé.

Quels sont les symptômes du stress ?

Comment savoir si le stress nuit à votre santé ? Il existe une grande variété de manifestations, qui peuvent être plus ou moins fortes.

Les symptômes psychologiques

Les affections psychologiques du stress sont diverses et subtiles :

  • la sensation de surmenage ;
  • une irritabilité grandissante ;
  • l’anxiété ou l’angoisse ;
  • des pensées obsédantes ;
  • des difficultés de concentration ;
  • l’incapacité à prendre des décisions ;
  • des problèmes de mémorisation;
  • du brouillard mental, etc.

Les symptômes physiologiques

Des signaux physiques peuvent également vous alerter sur un stress trop élevé.

  • maux de tête persistants ;
  • douleurs musculaires récurrentes ;
  • transpiration excessive ;
  • vertiges ou nausées ;
  • troubles du sommeil (insomnies ou fatigue intense) ;
  • augmentation du rythme cardiaque ;
  • manifestations cutanées (l’eczéma par exemple) ;
  • troubles de l’alimentation ;
  • phénomènes d’addiction, etc.

Quels sont les facteurs de stress ?

Qu’est-ce qui cause l’état de stress ? Tout stimulus extérieur engendre une réaction de notre corps. Que ce soit à cause d’un choc émotionnel ou physique, notre système nerveux se défend contre ce qui ne lui est pas familier.

Les facteurs de stress ont aussi une origine sociale : notre âge, notre cadre familial, notre environnement professionnel et privé sont autant d’éléments qui influencent son apparition dans notre corps. L’impact de nos proches est en lien étroit avec notre gestion du stress.

Des événements ponctuels peuvent aussi causer la sensation d’anxiété. Celle-ci est souvent due à des traumatismes, comme un décès, un divorce, un accident ou une maladie grave.

Notez que certaines personnes s’épanouissent quand elles sont en situation de stress. La montée d’adrénaline qui en découle les fait réfléchir clairement et elles peuvent être calmes dans une situation d’urgence. C’est souvent le cas pour les pompiers ou les médecins urgentistes.

Le bon stress, ou « stress positif »

On l’appelle le « stress aigu ». C’est un pic d’adrénaline qui nous fait réagir face à tout imprévu que notre cerveau considère comme un danger. Notre instinct de survie se met en marche. C’est donc un stress court et puissant, mais contrôlé par notre système nerveux. Celui-ci utilise le processus de l’homéostasie, qui lui permet de stabiliser certaines caractéristiques physiologiques (pression artérielle, température, etc.).

Si le stress n’est pas évacué de notre organisme, notre corps va devoir trouver une solution pour s’habituer à cet état. C’est ce que l’on appelle le syndrome d’adaptation. Le corps va s’acclimater à cette tension et c’est à ce moment-là que les ennuis vont commencer pour le système immunitaire.

Le stress chronique

Hans Selye, chercheur spécialisé dans le domaine du stress, a décrit le syndrome général d’adaptation en 3 étapes : la réaction initiale d’alarme, l’adaptation et la phase d’épuisement.

La réaction initiale d’alarme ou de fuite

C’est une phase courte qui répond à une urgence. L’adrénaline circule dans le sang et les terminaisons nerveuses. Les rythmes cardiaque et artériel augmentent. L’oxygénation des tissus, la vasoconstriction des vaisseaux et l’augmentation de la concentration de sang créent une sensation d’énergie très forte. Notre système immunitaire est stimulé dans un sens qui lui est bénéfique. C’est en effet le système orthosympathique qui travaille. Il régule nos fonctions vitales, comme la respiration, la digestion et les battements du cœur. En revanche, notre système parasympathique, qui gère la détente et le sommeil, est au repos. Cette réaction nous permet de fuir ou de combattre une agression, mais n’est pas faite pour durer.

La réaction d’adaptation ou de résistance

Confronté à une situation dans laquelle l’état de stress dure, le corps réagit. Il considère que le taux d’adrénaline ne diminue pas. Comme il ne peut pas évacuer cette tension, il s’adapte. Il produit du cortisol, aussi nommé « hormone du stress ».

La production de cortisol

Le cortisol est une hormone que nos glandes surrénales produisent en petite quantité. Par exemple, c’est elle qui nous donne l’impulsion de nous lever le matin. Quand le stress est continu, le cortisol est généré en plus grande quantité. Cette augmentation a des effets néfastes sur notre santé :

  • Des insomnies de plus en plus fréquentes.
  • Des difficultés à réfléchir correctement.
  • Une sensation d’angoisse prégnante.
  • Des symptômes plus graves : perte de l’estime de soi et dépression.

Le cortisol est bénéfique face à un événement ponctuel, mais préjudiciable dans le cas d’un stress chronique.

Quels sont les effets du stress par le cortisol sur notre santé ?

Sur le long terme, le cortisol peut causer de nombreux déséquilibres, voire des dysfonctionnements, dans notre corps.

  • troubles digestifs ;
  • problèmes de sommeil (insomnies et incapacité à arrêter de ruminer la nuit) ;
  • baisse de l’immunité ;
  • augmentation du taux de sucre et des graisses dans le sang ;
  • déséquilibres hormonaux, notamment des baisses constatées de la pregnenolone, de la progestérone et de le DHEA;
  • fatigue ;
  • anxiété ;
  • brûlures d’estomac ;
  • maux de tête ;
  • concentration altérée ;
  • troubles alimentaires (boulimie ou perte d’appétit).

À forte dose, le cortisol finit par bloquer notre système parasympathique. En effet, notre corps devient incapable de retrouver le calme et notre organisme n’arrive plus à se régénérer. Comment se manifeste ce blocage ? 

  • Des tensions ou des contractures musculaires apparaissent.
  • La peur causée par le stress grandit jusqu’à vous empêcher de résoudre le problème.
  • Vous arrivez de moins en moins à réfléchir clairement. Les mêmes pensées vous accablent et renforcent encore l’angoisse que vous ressentez.

La phase d’épuisement

À force d’une exposition au stress trop longue, le corps ne comprend plus ce qui lui arrive. C’est ainsi qu’il sécrète de l’adrénaline pour tenter de réagir face à ce qu’il considère comme une urgence. C’est à ce moment-là qu’il va commencer à s’épuiser, car il va chercher l’énergie nécessaire dans ses réserves.

Le corps envoie des signaux jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. Ceux-ci peuvent se manifester de diverses façons : plaques d’eczéma, crises de larmes, etc. Votre corps communique pour vous faire comprendre que quelque chose ne va pas !

Plus cela dure, plus notre système immunitaire va s’affaiblir. Les conséquences peuvent être importantes : dépression, infarctus, et burn-out sont parmi les effets les plus lourds. Pour les éviter, il faut reconnaître l’origine de ce qui cause votre stress. La kinésiologie est une forme de thérapie très utile. Inspirée de la médecine chinoise, cette technique douce est destinée à favoriser un état de bien-être physique et mental. Elle dénoue les blocages dus à l’anxiété grâce au renforcement musculaire. Pour en savoir plus sur cette pratique, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne ou au sein de notre cabinet de naturopathie à Lyon.

Les effets du stress sur la santé

Psychologiques et physiques, les effets négatifs du stress sur votre santé prennent de multiples formes.

Un vieillissement accéléré

Soumises à un stress chronique, les cellules vieillissent plus vite. Comment ce phénomène se produit-il ? L’adrénaline fait travailler notre cœur. Le muscle cardiaque se contracte plus vite, ce qui provoque une usure prématurée des vaisseaux sanguins. Se produit alors ce que l’on appelle le stress oxydatif. Lors de ce phénomène, des substances nocives appelées radicaux libres attaquent les cellules saines. Cela engendre leur vieillissement. Comment peut-on le voir ? L’aspect de la peau est un bon indicateur.

Un affaiblissement du système immunitaire

Le stress chronique entraîne une plus grande quantité de cortisol. À terme, cela affaiblit le corps et le système immunitaire. Comment cela se traduit-il ? Votre corps ne parvient plus à se défendre. Il est plus sensible aux maladies et aux virus.

Un dérèglement du système digestif

Une digestion correcte s’opère grâce au système parasympathique. Il active un processus de détente qui vous permet de bien assimiler les aliments. Lors d’une période de stress, ce système va avoir des difficultés à fonctionner normalement.

Face à une urgence, seules les capacités essentielles du corps sont activées. Le cerveau établit des priorités, qui peuvent laisser le système digestif de côté. Quelles peuvent être les conséquences du stress sur votre digestion ?

  • nausées ;
  • crampes ;
  • constipation ;
  • diarrhée.

Une aggravation des maladies cardiovasculaires

Le muscle cardiaque se porte mieux quand il court un marathon plutôt qu’un sprint. Le stress fait fonctionner votre cœur trop vite et de façon trop importante. L’usure du système cardiovasculaire n’est pas à prendre à la légère. Elle est la cause d’hypertension, de troubles respiratoires et de maladies cardiaques.

Un dérèglement hormonal

Phénomène essentiellement visible chez les femmes, le dérèglement hormonal est aussi un symptôme d’un stress chronique. Des aménorrhées peuvent survenir : les menstruations disparaissent de manière épisodique. Le stress peut accentuer les symptômes de la ménopause, comme les bouffées de chaleur.De plus, il cause également des problèmes d’hypothyroïdie.

Une prise de poids

L’hormone du stress, le cortisol, donne envie de sucre. Sans une activité physique régulière, votre poids peut en subir les effets. Le stress nous rend plus irritables, fatigués et provoque une sensation de faim. Pourquoi ce désir de sucre ? Ce dernier crée des endorphines, qui nous donnent une sensation de bien-être éphémère. Cela peut rapidement se transformer en cercle vicieux. En effet, un excès de cortisol peut entraîner une accumulation de graisse abdominale ainsi que de la rétention d’eau. Ainsi, le corps stocke les calories, car celles-ci servent d’apport énergétique pour lutter contre le stress.

Notez que dans une situation angoissante, le métabolisme de certaines personnes va brûler les calories au lieu de les accumuler.

D’autres pathologies liées aux effets du stress sur la santé

Le stress fait partie de notre vie. Mais il faut savoir faire la différence entre le bon stress, qui permet à notre corps de réagir et de se protéger, du mauvais stress. Ce dernier peut avoir des conséquences graves sur la santé. Il induit un vieillissement accéléré, un affaiblissement du système immunitaire, un dérèglement du système digestif, un risque de développer des maladies cardiovasculaires, un dérèglement hormonal et une possible prise de poids. Des remèdes peuvent vous aider à rééquilibrer votre système nerveux. Il existe plusieurs solutions naturelles pour gérer le stress : une bonne alimentation, des plantes pour se calmer, l’activité physique, des exercices respiratoires ou la sophrologie.

Votre naturopathe à Lyon

Vous connaissez à présent les effets du stress sur la santé. Pour en savoir plus sur la naturopathie, je vous invite à visiter le blog de la naturopathie ou prendre rendez-vous, dans le quartier de Lyon 6. Si vous n’habitez pas Lyon, vous avez la possibilité de prendre un rendez-vous pour une consultation en ligne.

Sophie Rodriguez, Naturopathe à Lyon

La santé est le bien le plus précieux que nous ayons. Je me consacre à ma passion qui est de vous guider pour atteindre ou conserver la pleine santé par des techniques de prévention de santé naturelles.

17 octobre 2021

Vous aimerez aussi…

Prévoir une Grossesse à Lyon

Prévoir une Grossesse à Lyon

Vous êtes Lyonnaise et vous ne savez pas comment faire pour prévoir une grossesse de manière naturelle? Vous envisagez...

Pin It on Pinterest

Share This