La Différence entre Méditation et Sophrologie pour Gérer le Stress

Différencier la sophrologie et la méditation

La méditation et la sophrologie sont deux pratiques réputées pour diminuer le stress et l’anxiété, grâce à des exercices de concentration et de respiration. Elles permettent de se détendre, d’apaiser son esprit et de mieux accompagner le stress du quotidien. Bien qu’elles reposent sur les mêmes bases, elles ont chacune leurs particularités. Retour sur la méditation et la sophrologie, deux disciplines différentes mais complémentaires pour gérer le stress.

Des disciplines aux approches différentes mais complémentaires

La méditation : se recentrer sur soi-même et sur l’instant présent

La méditation (mindfulness ou méditation de pleine conscience) est une discipline millénaire, d’origine orientale. Dans la tradition bouddhique, elle est désignée sous le nom de Vipassanā ou « vue profonde ». Elle est pratiquée comme un enseignement visant à développer la sagesse et la compassion. 

La méditation a été codifiée en 1979 par Jon Kabat-Zinn, un professeur de médecine américain. Ancien élève de maîtres bouddhistes, il a souhaité faire profiter des bienfaits de la méditation de pleine conscience au plus grand nombre. Aujourd’hui, cette pratique, est scientifiquement validée pour accompagner l’anxiété, le stress et les douleurs : le Mindfulness-based stress reduction (MBSR). En plus du MBSR, un autre programme nommé Mindfulness-Based Cognitive Therapy (MBCT), ou Thérapie Cognitive Basée sur la Pleine Conscience, a été créé au début des années 2000, afin de prévenir les rechutes en cas de dépression répétée.

La méditation de pleine conscience consiste à recentrer son attention sur soi-même et sur l’instant présent, tout en laissant venir les émotions, les pensées et les sensations, en les observant et en les accueillant sans jugement. La pratique de la méditation permet au méditant de se libérer de l’afflux de pensées et d’apaiser son mental. 

Les études scientifiques ont régulièrement démontré les bienfaits de la méditation de pleine conscience sur la santé, notamment sa capacité à réduire le stress et à gérer ses émotions et sa concentration. Ses bienfaits sur les maladies chroniques résultant du stress (hypertension, psoriasis…) ont également été prouvés.

La sophrologie : prendre conscience de son corps et de son esprit grâce aux visualisations

La sophrologie est une discipline plus récente. Son fondateur, le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo, a consacré une grande partie de sa carrière à étudier les capacités de la conscience humaine. Au gré des ses voyages en Orient, il s’est inspiré des pratiques de relaxation telles que le yoga, la méditation et l’hypnose, pour créer la sophrologie dans les années 1960. 

La sophrologie permet un accompagnement très varié. Dans la vie de tous les jours, elle aide à la gestion des émotions et de l’anxiété. Elle favorise également la qualité du sommeil en travaillant sur les problèmes d’insomnie et de réveils nocturnes. 

La pratique de la sophrologie est particulièrement bénéfique pour préparer un évènement important engendrant de l’appréhension ou du stress, tel qu’un examen, une compétition ou un accouchement par exemple. Dans un cadre thérapeutique, elle peut être une aide dans la lutte contre certaines addictions et dans la gestion des phobies (sociales, scolaires…).

Enfin, en complément d’un traitement médical, la sophrologie est propice à l’accompagnement des patients. Lors d’un traitement lourd, elle aide à mieux tolérer les effets secondaires, à réduire les douleurs et à regagner confiance en soi.

Comme la méditation, la sophrologie consiste à se recentrer sur le moment présent, tout en prenant conscience de son corps et de son esprit. En raison de l’influence du yoga, la dimension psychocorporelle est beaucoup plus présente en sophrologie. Les stimulations corporelles vont permettre de mieux connecter le corps à l’esprit. Avec la sophrologie, le pratiquant travaille sur les images internes et les visualisations (passées, présentes et futures), afin de se projeter dans des représentations de sa vie. Il pourra ensuite les adapter ou les modifier, afin de gagner confiance en lui. Le travail effectué en sophrologie est une véritable préparation mentale.

Si la méditation et la sophrologie diffèrent dans leur pratique, elles partagent toutefois des points communs.

Les points communs partagés par la méditation et la sophrologie

Les deux disciplines sont laïques et complètement indépendantes d’une quelconque pratique religieuse. 

Elles nécessitent par ailleurs une pratique assidue et de l’expérience pour observer des changements.

Les deux approches accordent une grande importance à la concentration sur le corps et l’esprit. Si la pratique de la méditation réside dans le ressenti de l’instant présent et l’accueil de ses émotions, la sophrologie invite, en plus, à un travail sur l’expérience de la conscience du corps et de l’esprit.

En méditation de pleine conscience et en sophrologie, il est important de formuler avec des mots ce que l’on a ressenti lors de la pratique. Le fait de formuler ces mots aide à prendre conscience de l’expérience vécue.

Les deux disciplines ont une intention. En méditation, l’intention du méditant est de se recentrer sur lui-même pour accueillir ses émotions et sensations. En sophrologie, son intention va plus loin puisqu’il projette ces sensations à l’aide des visualisations.

Comment la méditation et la sophrologie permettent-elles de gérer le stress ?

Le stress : causes, symptômes et conséquences

Qu’il soit « positif » ou « négatif », le stress recouvre l’ensemble des réactions physiologiques de notre organisme à une stimulation extérieure, qu’elle soit physique, psychique ou sensorielle. Ces stimulations extérieures, à l’origine du stress, se présentent sous la forme de pressions ou de contraintes. Le stress apparaît généralement lorsqu’il y a une discordance entre la perception de cette contrainte extérieure et la perception de nos ressources intérieures pour l’affronter. À l’origine du stress, sont souvent cités : l’environnement contraignant du milieu professionnel, les problèmes financiers, les problèmes de santé et les difficultés relationnelles.

Le stress se manifeste principalement par des troubles du sommeil, de l’alimentation, de la concentration et une certaine irritabilité, sans compter les symptômes physiques, tels que les migraines, l’augmentation du rythme cardiaque, les problèmes de peau et les douleurs musculaires. 

Sur le long terme, un stress qui perdure peut conduire à une situation d’épuisement, à un burn-out, une dépression, voire entraîner l’apparition d’autres maladies chroniques. Il est donc primordial d’apprendre à bien le gérer. 

Pour prévenir la survenue de tels symptômes, la méditation de pleine conscience et la sophrologie sont d’excellentes approches permettant d’accompagner le stress.

Les bienfaits de la méditation dans la gestion du stress

Le stress généré par notre quotidien nous envahit de pensées négatives et nous empêche de ressentir le moment présent. Avec la méditation de pleine conscience, l’objectif est d’apprendre à diriger son attention sur une situation stressante, sans jugement. A l’observer plutôt que de la laisser nous envahir. Tout en accueillant les pensées négatives et sans les renier. La pratique méditative aide à apaiser son mental, à se libérer de la pression et à développer sa résistance au stress. 

Lors d’une situation de stress, la méditation de pleine conscience aide à relativiser, à prendre du recul et à poser un regard neuf sur la situation. Elle permet de revenir progressivement à la réalité, tout en s’affranchissant de l’état d’anxiété. 

Plus on exerce la méditation de pleine conscience, plus on observe de résultats positifs. On se sent davantage en paix avec soi-même et on constate une amélioration de sa santé physique et mentale.

Les apports de la sophrologie pour accompagner le stress

Lorsque nous sommes stressés, les tensions se ressentent à la fois sur notre corps et sur notre esprit, les deux étant étroitement reliés. En raison de sa dimension psychocorporelle, la sophrologie est très efficace dans l’apprentissage de la gestion du stress. 

Grâce à la sophrologie, le pratiquant apprend à se concentrer sur sa respiration. En entrant dans un état de relaxation profonde, il fait appel à des visualisations. Il se projette dans la situation à l’origine du stress. Par exemple, la préparation d’un examen important), afin d’en modifier sa perception initiale en une image positive (par exemple, une réussite à cet examen. De nombreux sportifs utilisent ces techniques pour gérer le stress avant les compétitions !

Les exercices de sophrologie permettent d’évacuer les pensées négatives, de prendre du recul, mais surtout, d’appliquer les techniques de gestion du stress à toutes les situations. Comme la méditation, plus on travaille sur ces préparations mentales, plus on parvient à les appliquer et à développer ses aptitudes à gérer ses émotions.  

Bien qu’il s’agisse d’un choix personnel, les deux approches sont excellentes pour la gestion du stress et il est possible de lier les deux. La méditation et la sophrologie ne sont pas les seules techniques. Tout comme ses disciplines voisines, la naturopathie offre un éventail de solutions naturelles (rééquilibrage alimentaire, exercices respiratoires, phytothérapie, hydrologie…) pour permettre l’évacuation du stress. 

Associer la pratique régulière de la méditation de pleine conscience ou de la sophrologie avec un accompagnement en naturopathie est un pari gagnant pour parvenir à gérer ses émotions efficacement.

Sophie Rodriguez, Naturopathe à Lyon

La santé est le bien le plus précieux que nous ayons. Je me consacre à ma passion qui est de vous guider pour atteindre ou conserver la pleine santé par des techniques de prévention de santé naturelles.

28 mars 2021

Vous aimerez aussi…

Share This