Comment choisir sa protection solaire en 5 points

comment choisir sa protection solaire

En cette période estivale, nombreux sont les vacanciers qui souhaitent rentrer avec un joli bronzage. Néanmoins, ils veulent aussi avoir la garantie anti-coups de soleil avec derrière, la peur du cancer de la peau. À l’heure de la sur-information comment faire la part des choses ?  Sur les filtres, les nanoparticules, le bio est-il meilleur que les produits conventionnels ?

En tant que naturopathe, Je vous explique comment choisir votre protection solaire en consommateur averti.

Le soleil, bon ou mauvais?

Rappelons aussi que le soleil nous est nécessaire, c’est grâce à lui que nous pouvons synthétiser la vitamine D. Comme pour tout, ce sont les excès qui sont néfastes. La peau se met à rougir du fait de l’excès des UVA et des UVB. Ce sont eux qui sont responsables des coups de soleil, du vieillissement prématuré, de la cataracte, et plus ennuyeux des différentes tumeurs cutanées ainsi que le très redouté mélanome.

Les expositions courtes (20 mn maximum par jour) sont bénéfiques. Mais, comme expliqué dans mon article concernant les taches dues au soleil ici, les protections physiques sont extrêmement importantes, encore plus pour les enfants. Le meilleur moyen de ne pas subir l’excès de soleil, est de rester à l’ombre et d’être couvert avec vêtements, chapeaux et lunettes de soleil. Si cela n’est pas possible, il faut utiliser des crèmes solaires.

Ce sont les filtres qui, soit bloquent les UVA et UVB, soit les absorbent. Ils sont constitués de substances chimiques inorganiques ou organiques ou les deux combinées.

L’efficacité des crèmes solaires a été prouvée sur la prévention des coups de soleil et de la diminution des kérastoses actiniques par ici pour plus de détails . Le risque a été réduit également sur le carcinome spinocellulaire. Néanmoins, la diminution des carcinomes basocellulaires, cancers de la peau les plus fréquents n’a pas, été démontré. Tout comme le mélanome, qui est le cancer de la peau le plus agressif.

Pour autant, appliquer conscienseusement de la crème solaire à heure régulière, ne protégera pas des dommages solaires. Par ailleurs, ces écrans solaires contiennent des ingrédients qui ne sont pas anodins pour la santé. La meilleure stratégie reste donc pour avoir un regard éclairé sur la composition et de ne pas s’en badigeonner toute la journée. Mieux vaut être raisonnable et diminuer son temps d’exposition solaire.

Les filtres organiques des crèmes solaires

Les perturbateurs endocriniens, le mot est lâché ! C’est le problème des composés des écrans solaires. Ils sont désormais mis en cause dans les risques de cancers hormono-dépendants et jouent un rôle dans l’infertilité. Il est important de les éviter au maximum, particulièrement dans la période de la petite enfance.

Selon les études assez probantes, la liste ci-dessous met en cause les :

  • benzophénone-3
  • 3-benzylidène camphre
  • 3-(4-méthylbenzylidène) camphre
  • 2-éthylhexyl-4-méthoxy cinnamate
  • homosalate
  • 2-éthylhexyl-4-diméthylaminobenzoate
  • acide 4-aminobenzoique

Si les deux premiers de la liste ne sont pratiquement plus utilisés, beaucoup de crèmes contiennent encore de l’homostasalate et de l’éthylhexyl méthoxy cinnamate, pertubateur endocrinien qui passe la barrière cutanée très facilement et de manière rapide.

N’avez-vous pas vu apparaître le terme nanoparticules ces derniers temps ? Et oui c’est une obligation légale à présent. Sans surprise, beaucoup de crème solaire en contiennent, même les plus hautes gammes. Alors comment choisir sa protection solaire ? Voyons quels ingrédients la composent.

Les filtres inorganiques des écrans solaires

Beaucoup de fabricants se servent de l’oxyde de zinc et particulièrement de l’oxyde de titane sous forme de nanoparticules pour la propriété esthétique qu’ils confèrent aux écrans solaires. En effet, ce sont eux qui évitent l’opacité d’un film sur la peau et que vous ressembliez à Pierrot La Lune. Certaines études se contredisent sur l’utilisation de ces filtres.

En effet, suivant certaines études, peuvent pénétrer la peau et se retrouver dans le sang et les urines. Le danger des nanoparticules de dioxyde de titane ou oxyde de zinc, c’est leur production d’une réaction à l’oxygène sous le contrôle des UV. Elle peut engendrer ou augmenter un stress oxydatif, particulièrement les nanoparticules de zinc.

Que penser des produits solaires bio ?

Mon conseil, lorsqu’il est difficile de faire la part des choses, c’est de se tourner vers la solution la moins risquée. Les écrans solaires bio utilisent aussi du dioxyde de titane et de l’oxyde de zinc. Mais jamais sous la forme périlleuse de nanoparticules. Car toute la complexité de la production consiste à miniaturiser le plus possible les deux éléments sans atteindre la taille nanométrique. Un challenge impossible à relever par les fournisseurs encore il y a quelques années !
Les molécules, plus grossières, ne se dispersent pas aussi facilement et reflètent la lumière.. C’est pour cette raison que la crème solaire est difficile à appliquer. Elle forme un film opaque blanc sur la peau. C’est un peu gênant certes. Mais c’est ce qui nous permet de constater que l’écran solaire est de qualité, sans nanoparticules.

Il y a donc, au final, deux choix qui s’offrent à vous :

  • utiliser des produits aux ingrédients corrects, tout en suivant les bonnes pratiques face au soleil

 ou

  • des produits qui filtrent très bien les UV mais dont on soupçonne des effets sur la santé et l’environnement. Le choix doit aussi être déterminé selon l’usage que l’on en fait (ponctuel ou fréquent).

Comment choisir sa protection solaire?

Les produits solaires les plus performants se trouvent en pharmacie et en magasin bio. Les marques les meilleurs sont :

Mes derniers conseils, de bons sens, mais qu’on oublie parfois, sous couvert d’esthétisme:

  • Ne vous exposer jamais aux heures les plus chaudes, préférez l’ombre.
  • Et le dernier conseil est le plus important, il faut vous couvrir avec vêtements, chapeaux et lunettes de soleil.

J’espère que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas à le partager autour de vous, merci.

Très bonnes vacances à tous!

Sophie Rodriguez, Naturopathe à Lyon

La santé est le bien le plus précieux que nous ayons. Je me consacre à ma passion qui est de vous guider pour atteindre ou conserver la pleine santé par des techniques de prévention de santé naturelles.

29 juillet 2020

Vous aimerez aussi…

Share This