Brûlures d’Estomac et Naturopathie : Les Solutions Naturelles

les solutions naturelles pour stopper les brûlures d'estomac

Un estomac qui tiraille, des crampes, des spasmes, ou même des nausées : les divers maux que notre estomac nous inflige peuvent nous gâcher la vie. Nous sommes nombreux à souffrir de douleurs gastriques. Le jour, cela perturbe notre concentration et notre activité. La nuit, cela nous empêche de dormir et au petit matin, nous nous réveillons fatigués ! Mais d’où ces douleurs abdominales peuvent-elles provenir ? Comment en reconnaître les signes et quelles en sont les causes ? Et surtout, existe-t-il des antidotes doux et durables pour s’en débarrasser ? Voyons ensemble comment venir à bout des brûlures d’estomac avec la naturopathie et ses solutions naturelles.

Les symptômes et les causes naturelles des troubles digestifs

Les manifestations des maux d’estomac

Les brûlures d’estomac sont très désagréables. Elles sont douloureuses et peuvent provoquer une sensation de brûlure au niveau du sternum, ou tout simplement nous faire mal à l’estomac. Les douleurs sont le plus souvent situées au-dessus du nombril.

Il peut également s’agir de remontées acides : une part de ce que nous avons ingurgité remonte dans la partie inférieure de l’oesophage. Les sucs de l’estomac et notamment l’acide chlorhydrique irritent alors l’oesophage, provoquant un reflux gastro-oesophagien, aussi appelé RGO ou pyrosis. Ceux-ci peuvent même aller jusqu’à nous laisser un goût amer dans la gorge ou dans la bouche !

De multiples raisons peuvent expliquer ce phénomène. Certaines causes sont naturelles (en vieillissant, on digère moins bien), d’autres sont pathologiques (dans ce cas, il peut être important de les diagnostiquer et de les soigner), quand d’autres encore sont liées à notre mode de vie.

Les causes naturelles : les changements au cours de l’existence

La grossesse et les changements hormonaux

De nombreux bouleversements nous attendent tout au long de notre existence. Parmi ceux-ci, non des moindres, se trouve la grossesse. Cet événement heureux s’accompagne également de petits désagréments, dont les brûlures d’estomac.

Les changements hormonaux qui surviennent, notamment au niveau de la progestérone, produisent un relâchement musculaire au niveau de l’appareil digestif. De plus, en grandissant, le fœtus prend de plus en plus de place et vient appuyer sur l’estomac. Ainsi comprimé, il provoque des remontées acides.

Le vieillissement

Nous venons de le voir plus haut, l’acide chlorhydrique joue un rôle essentiel dans la digestion. Lorsque nous vieillissons, notre estomac produit de moins en moins de cette substance indispensable.

La digestion se fait alors plus difficilement et les soucis apparaissent : ballonnements et absorption amoindrie des nutriments. Mais aussi les brûlures d’estomac dont il est question dans cet article.

Les causes des brûlures d’estomac, point de vue de la naturopathie

Voici quelques exemples de soucis de santé qui peuvent provoquer crampes et autres tiraillements. À faire diagnostiquer pour les soigner sans délai !

Le stress conséquent à un dérèglement du système nerveux autonome

Une mauvaise gestion du stress a un impact sur le pH de l’estomac, les sécrétions enzymatiques. et sur le péristaltisme. Si vous êtes stressé, vous fonctionnez et tirez sur le système sympathique et ne laissez pas assez de place au système parasympathique, la branche du système nerveux autonome en charge de la digestion. C’est en ce sens que le stress chronique, le manque d’activités épanouissantes, un entourage toxique, des conflits psycho-émotionnels non résolus, le surmenage intellectuel, le manque de sommeil ont un impact.

Pour lutter contre la pression, nous pouvons apprendre à gérer le stress, avec l’aide de la méditation ou de la sophrologie. La gestion de l’anxiété est primordiale, et un accompagnement en naturopathie peut également être utile pour la relaxation. N’attendez pas que le burn-out survienne pour agir.

Un manque d’enzymes

Souvent, les problèmes de digestion sont en lien avec un manque de sécrétion enzymatiques (dont il faut trouver la cause). Ainsi, il est impossible de décomposer correctement les aliments. Pour reconstituer des enzymes de qualité, il faut apporter des protéines (que vous arrivez à digérer, qu’elles soient animales ou végétales) et beaucoup d’ oligo-éléments. Et si nécessaire, pendant un temps, voir si vous êtes améliorer avec une complémentation d’enzymes digestives.

Travailler sur la sphère hépatique

Un fois engorgé ou inflammé est souvent en lien aussi avec les problèmes digestifs. En effet, la bile est fabriquée par le foie et stockée dans la vésicule biliaire. Si la bile est insuffisante en quantité ou en qualité, un ralentissement du transit intestinal se manifeste, avec l’apparition d’une constipation et une prolifération bactérienne dans le colon.

Le stress oxydatif et les métaux lourds

Il est difficile d’échapper à tous les polluants qui nous entourent, mais certaines actions peuvent aider à diminuer les excès qui impactent particulièrement notre système hormonal, qui a son tour impacte le système digestif. Par exemple l’eau du robinet, les pesticides, les fongicides, la pilule contraceptive, les perturbateurs endocriniens, les médicaments, les excès de xénobiotiques ou encore les ondes électromagnétiques.

Les intolérances alimentaires

Certaines personnes sont victimes d’intolérances alimentaires, c’est-à-dire qu’elles souffrent d’irritation lorsqu’elles mangent certains aliments. Cela peut bien sûr affecter l’estomac !

Les intolérances les plus communes sont celles au gluten et aux produits laitiers. On peut être également sensible aux oléagineux, aux œufs, mais aussi aux légumes de type solanacées. Cette famille regroupe les tomates, les piments, les poivrons, les aubergines. En plus des brûlures d’estomac, ils peuvent être agressifs pour les intestins.

Pour savoir si les irritations proviennent de l’un de ces aliments, il est conseillé de les éliminer chacun leur tour de nos menus. Ainsi, on pourra déterminer quel est celui qui est à l’origine des troubles digestifs.

Il est à noter également que le tabac et l’alcool agissent sur le relâchement du sphincter au niveau de l’oesophage (le cardia).

Une alimentation inadaptée

Une suralimentation, le grignotage, une alimentation riche en produits raffinés et transformés, des mauvaises associations alimentaires peuvent aussi être en cause.

Une bactérie : helicobacter pylori

Cette bactérie se rencontre communément dans l’estomac, et peut infecter la paroi interne de cet organe. Elle est responsable de gastrites (une inflammation de l’estomac) ou d’ulcères gastro-duodénaux.

Pour savoir si vous êtes infectée par Helicobacter pylori, votre médecin pourra vous prescrire un examen. Cela permettra également de vérifier si d’autres parasites pourraient être à l’origine des douleurs.

La dysbiose intestinale (déséquilibre du microbiote intestinal)

Notre organisme en général et notre intestin en particulier abritent de nombreuses bactéries. On appelle microbiote intestinal l’ensemble des bactéries qui se trouvent dans notre tube digestif. Celui-ci nous protège des infections et régule le fonctionnement de notre système immunitaire. Il nous aide également à digérer et nous permet de synthétiser certaines vitamines. 

Mais il arrive que le microbiote se déséquilibre, laissant les bactéries plus nocives prendre le dessus. C’est alors qu’apparaissent les inflammations et autres troubles digestifs. Une hypersensibilité à certains aliments peut aussi survenir. Les intestins ne jouent plus leur rôle de filtre entre les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments et les déchets rejetés par l’organisme.

L’hygiène de vie

Plusieurs paramètres se révèlent de bon sens, mais sont d’une importance capitale comme par exemple la sédentarité, un manque de sommeil récupérateur, une capacité respiratoire affaiblie.

Un manque d’acide chlorhydrique

L’acide chlorhydrique qui compose en partie les sucs gastriques aide à la digestion des aliments. Quand on en manque, on digère moins bien. De plus, certaines bactéries pourraient survivre, le niveau d’acide de l’estomac n’étant pas suffisant pour jouer son rôle habituel et les éliminer. Ces éléments mal digérés vont parvenir jusqu’à l’intestin, provoquant gaz et reflux.

Il faut également savoir qu’un manque d’acide chlorhydrique peut souvent être le symptôme d’une hypothyroïdie.

Et les inhibiteurs de pompe à protons (IPP)?

Concernant ces médicaments qui sont souvent prescrits comment agissent-ils? Ils sont destinés à bloquer la sécrétion d’acide mais sans vraiment en chercher la cause, c’est bien là le soucis. Car cela peut-être une hyperchlorhydrie mais c’est souvent une hypochlorhydrie qui est en cause (un manque d’acide donc).

En effet, si une dysbiose intestinale est présente ou un excès de fermentation au niveau du colon, cela va comprimer l’estomac. Les inhibiteurs de pompe à protons (IPP) ont pour conséquence de réduire la production d’acide chlorhydrique. Ainsi, les nutriments devant être absorbés par l’intestin grêle ne seront pas correctement digérés. De plus, le chyle alimentaire ne sera pas désinfecté par l’acide chlorhydrique et des pathogènes ou autres antigènes vont passer à travers la muqueuse intestinale. Ainsi, la dysbiose va s’aggraver et créer une inflammation de bas grade. Le cercle vicieux sera alors entretenu. Les brûlures d’estomac en naturopathie s’accompagnent avec une hygiène de vie et une hygiène alimentaire adéquate.

L’influence de notre mode de vie sur les maux digestifs et comment la naturopathie peut nous aider

De nos jours, nous sommes nombreux à vivre à cent à l’heure ! Le travail, les enfants, les courses, l’intendance de la maison… Cette double vie nous épuise et malmène aussi notre estomac.

Les repas trop vite avalés et le manque de mastication

Autre conséquence de notre vie trépidante: nous ingurgitons nos déjeuners le plus vite possible ! Quelquefois, on se contente d’un sandwich pris sur le pouce. Il n’y a rien de mal à cela dans l’absolu. Nous pouvons même parfaitement manger sainement de cette façon si ce n’est pas chaque jour. Pensons par exemple à ajouter systématiquement des légumes entre nos tranches de pain et surtout, posons-nous quelques minutes au calme. En effet, la digestion commence dans la bouche grâce à l’amylase salivaire, enzyme qui va dégrader les sucres. Ces précieux instants ne sont pas perdus : ils vous épargneront les spasmes d’estomac qui vous ralentiraient et ne manqueraient pas de vous déconcentrer quelques heures plus tard !

La consommation d’aliments ultra-transformés

Admettons-le: les aliments ultra-transformés sont très pratiques ! Surgelés ou présentant l’avantage de supporter une longue conservation, ils ont envahi nos placards. Mais grâce à de nouvelles techniques, comme le batch cooking, par exemple, nous reprenons le temps de cuisiner et de découvrir les vraies saveurs des aliments frais. C’est excellent pour notre santé physique autant que pour notre santé mentale. Mais, fort heureusement, un petit écart de temps en temps n’est pas trop néfaste…

Le manque d’exercice ou les exercices trop intenses

Avec toutes nos obligations, il est difficile également de trouver du temps pour faire du sport. Espérant remplacer la régularité par l’intensité, nous nous entraînons alors avec acharnement ! Cette façon de procéder n’est finalement pas très efficace. Quelques petites astuces nous aident chaque jour : prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, garer sa voiture un peu plus loin. Ce sont autant de petites minutes passées à faire un peu d’exercice qui nous permettent d’atteindre la demi-heure de sport quotidienne conseillée ! Et tout cela en douceur, sans avoir l’impression de faire un effort…

Les régimes extrêmes, le tabac et les autres mauvaises habitudes

Nous traînons parfois une addiction sans arriver à nous en défaire. Le tabac, les fringales ou au contraire, à l’arrivée de l’été, les régimes extrêmes qui nous promettent la perte des kilos soi-disant superflus en un rien de temps. Nous savons bien qu’il serait plus raisonnable de ne pas céder à la tentation, mais c’est plus fort que nous. Ces petits travers ne sont évidemment pas propices à l’amélioration de notre santé globale.

Brûlures d’estomac : les solutions naturelles en naturopathie pour soigner les douleurs gastriques

Par chance, nous avons beaucoup de pistes d’amélioration faciles à mettre en place pour nous débarrasser de ces petites (ou grandes) douleurs abdominales. En cure ou en prévention, voici un florilège des actions à entreprendre pour aller mieux.

Les plantes

La guimauve ou la réglisse, par exemple, aident à adoucir les muqueuses de l’estomac et des intestins. D’autres, comme la menthe poivrée ou le fenouil vous aideront à digérer. D’autres, comme la gentiane ou la chicorée stimuleront la sécrétion d’acide chlorhydrique

L’aloe vera

L’aloe vera est un puissant anti-inflammatoire naturel. Il possède de multiples vertus. Il a également une action calmante sur les douleurs liées au trouble de l’intestin irritable, les maladies chroniques intestinales, la maladie de Crohn.

Le jus de citron

Certes, l’acidité du jus de citron peut en rebuter certains ! Mais pris en début de repas, il améliore la digestion car l’acide citrique qu’il contient stimule les sucs gastriques.

L’argile

L’argile agit comme un pansement et soulage l’estomac. Attention toutefois, son fort pouvoir absorbant peut perturber d’autres traitements. Demandez conseil à votre naturopathe avant de vous lancer dans une cure d’argile.

La verveine citronnelle

Quand on a trop mangé (oui, un petit excès, cela peut arriver à tout le monde…), la verveine citronnelle peut être notre meilleure alliée.

Pour parfaire l’action contre les brûlures d’estomac de ces solutions naturelles, la naturopathie peut également aider à empêcher les douleurs d’apparaître grâce à des moyens de prévention.

Prévenir les brûlures d’estomac avec la naturopathie: des solutions naturelles et faciles à mettre en oeuvre

Avant même de devoir soigner les douleurs d’estomac, mieux connaître le fonctionnement de son organisme permet de les empêcher d’arriver !

Éviter certains aliments

Nous les avons évoqués plus haut, il peut nous arriver de présenter une intolérance à certains aliments. Indépendamment d’une sensibilité particulière, nous pouvons tous être concernés. Il existe des aliments qui provoquent une sécrétion d’acide par l’estomac et sont donc susceptibles d’avoir pour conséquence des ballonnements ou de l’inconfort.

Thé et café, jus d’orange, épices, chocolat, poivrons, piments, tomates, oignons et les aliments gras en règle générale sont à consommer avec modération si vous êtes sensible !

Bien mastiquer

On vous le répète certainement depuis l’enfance, mais une longue mastication est le premier élément d’une bonne digestion ! Bien mâcher réduit les aliments en bouillie plus facilement assimilables par l’estomac.

Attendre trois heures après le repas avant de se coucher

Pour favoriser l’endormissement et passer une bonne nuit, mieux vaut attendre un peu avant de s’allonger. Effectivement, dans le cas contraire, on risque de ralentir le processus de digestion, voire de provoquer des remontées acides à cause de la position couchée.

Utiliser les huiles essentielles, l’aromathérapie, la phytothérapie

Ces trois techniques peuvent vous aider de façon simple, douce et naturelle. N’hésitez pas à prendre contact avec moi pour bénéficier de conseils personnalisés. Chacun est unique, la pratique doit être adaptée. La naturopathie prend en compte l’individu dans son ensemble et peut aussi vous proposer des solutions diverses comme la gemmothérapie, les fleurs de Bach, les oligo-éléments. 

Améliorer son hygiène de vie

Quelquefois, de petits changements de mode de vie peuvent avoir de grandes conséquences ! La perte de poids est un élément qui peut améliorer votre confort de digestion, même s’il ne s’agit que de quelques kilos. 

Votre naturopathe peut également vous aider à procéder à un rééquilibrage alimentaire ou à adopter une alimentation saine.

Se détendre

Si vous vous sentez débordée et que vous n’arrivez plus à faire face, je peux vous aider dans la gestion du stress. Il existe de multiples solutions. Nous trouverons ensemble celle qui vous convient : la cohérence cardiaque, la méditation de pleine conscience…

Suivre un régime dissocié ou une cure détox

La dissociation alimentaire est une des techniques de naturopathie. Manger moins, mais manger mieux, c’est adopter une nutrition santé.

La cure détox peut également être votre alliée mais de manière individualisée. Les brûlures d’estomac en naturopathie vous permettra de vous donner les clés pour trouver la sérénité digestive. 

Si vous avez décidé de passer au régime végétarien, assurez-vous d’être suivi par un professionnel afin de ne développer aucune carence. La diversité dans l’assiette est synonyme d’une bonne santé. La micronutrition complètera avantageusement un régime alimentaire particulier.

Besoins de conseils personnalisés ? Consultez votre naturopathe à Lyon

Si vous désirez être aidée et faire disparaître vos brûlures d’estomac avec la naturopathie et des solutions naturelles, je suis à votre disposition et je vous recevrai avec plaisir. 
Mon cabinet de naturopathe se situe à Lyon, dans 6ème arrondissement. Je propose également des consultations en ligne. N’hésitez pas, contactez-moi pour prendre rendez-vous !

Sophie Rodriguez, Naturopathe à Lyon

La santé est le bien le plus précieux que nous ayons. Je me consacre à ma passion qui est de vous guider pour atteindre ou conserver la pleine santé par des techniques de prévention de santé naturelles.

24 octobre 2021

Vous aimerez aussi…

Prévoir une Grossesse à Lyon

Prévoir une Grossesse à Lyon

Vous êtes Lyonnaise et vous ne savez pas comment faire pour prévoir une grossesse de manière naturelle? Vous envisagez...

Pin It on Pinterest

Share This